Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 11:39
Mon père à l'Ouest, de Sylvie Nayral

Quatrième titre de la collection de l'Orpailleuse, une collection légère qui accueille les textes d’artistes et de chercheurs qui font de l’essai un genre poétique à part entière. Bienvenue à Sylvie Nayral, photographe et cinéaste :

 

Mon père est parti par l’Ouest. Cherchant au travers des mouvements provoqués par la morphine à comprendre où il était, il dessina en creux le portrait d’un lieu contemporain : l’hôpital. Mais il parlait aussi, amusé, étonné, depuis une vie inquiète du devenir d’un monde qu’il savait devoir quitter.

 

"J’ai écrit ce texte à partir des paroles de mon père enregistrées au cours des mois de janvier et février 2011. Le printemps est arrivé aussitôt après son départ. Dans son village natal, sur le Lévézou, je transcrivais ces textes, et avec une caméra je rendais visite à ma vieille voisine dans le jardin qu’elle avait cultivé toute sa vie, qui l’avait nourrie, elle et sa famille, toute sa vie.
Des images se sont liées à l’écriture, ensemble sont devenues film. Le cinéma a pris tels les plants, les yeux fixés sur la terre remuée du jardin, et bientôt ses récoltes."

 

 

• Sylvie Nayral est photographe et cinéaste. L’écriture a accompagné ou motivé ses réalisations individuelles, en duo, ou plus collectives : Antigone, revue littéraire de photographie, des scénarios pour le spectacle vivant avec La Singlinglin et Le matin seulement, et des films aussi, tel celui composé avec le présent texte, distribué par Film flamme et réalisé en 2016.

 

 

Mon père à l'Ouest, 104 pages, format 10x15, 1 couleur. Prix : 10 €

ISSN 2491-7230 ISBN 979-10-91248-14-3

 

> à propos du film, lire Vacarme, juillet 2016, un article de Anne Chottin.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Les éditions commune
commenter cet article

commentaires