Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les éditions commune

Livres d'artistes et de chercheurs

La subtile mémoire des humains du rivage

Publié le 8 Novembre 2020 par Les éditions commune in publication

Panier Ciné-journal

Panier Ciné-journal

C'est à l'occasion du programme "Archives invisibles" de la biennale d'art contemporain Manifesta13", que nous avons édité pour Film flamme-Polygone étoilé & Olivier Derousseau un petit livret, offert dans l'espace d'exposition, annulée.

L'exposition, dont le vernissage devait avoir lieu… le 31 octobre, début du reconfinement, portait la lumière sur un geste artistique et pédagogique posé à Marseille de 1996 à 2015 par les fondateurs de ce collectif de cinéastes non-alignés*. Ce geste, confier des caméras pellicule 16 mm et des enregistreurs sonores aux habitants de Marseille, sans formation ni écriture ni scénario préalables, part du principe que le cinéma est une langue « déjà là », une langue commune. Il se veut aussi un manifeste, dans la continuité de l'Education populaire tout en en renversant la position hiérarchisante. L’ensemble des films de trois minutes, le temps d’une bobine, mis bout à bout dans l’ordre du tournage, constitue une œuvre collective et anonyme : «  La subtile mémoire des humains du rivage  ». Aujourd’hui de jeunes réalisateurs élaborent ce que peut être le devenir de ce geste dans le temps présent et ses techniques.

Nous vous offrons le livret, en ligne ci-dessous, et à voir sur le site de Dérives.tv, films, textes et photographies, en attendant de nouvelles possibilités de voir cette exposition, à Marseille ou plus loin…

FILM FLAMME est une association créée en 1996 à Marseille par Jean-François Neplaz et Gaëlle Vu, cinéastes, Jean-Paul Curnier, philosophe, et Rémi Caritey, photographe, rejoints au fil du temps par des artistes de toutes disciplines. En 2001, le collectif ouvre le Polygone étoilé, une salle de cinéma située dans le quartier de la Joliette. Le lieu propose un ensemble technique destiné à la création cinématographique entre image film et numérique, ainsi qu’une salle de projection et un espace convivial à l’étage où se tiennent régulièrement rencontres et débats. Ateliers publics et résidences de cinéastes sont menés de concert.

OLIVIER DEROUSSEAU est travailleur social, ouvrier technicien et cinéaste; membre du collectif ENCORE HEUREUX… et de la revue "Les nouveaux cahiers pour la folie". Il vient de terminer puis de présenter au FID de Marseille un film intitulé "Northern Range", récompensé d’une mention spéciale au prix de la compétition internationale. Olivier s’apprête à reprendre "Et la terre se transmet comme la langue" de Mahmoud Darwich, en compagnie de Stéphanie Béghain et Marc Pérènnes, au théâtre de Gennevilliers. Représentations prévues en mai 2021. 

* Pour en savoir plus sur Film flamme, voir aussi notre collection de livres-DVD Cinéma hors capital(e), 7 numéros depuis 2011 autour des films de Jean-François Neplaz, Aaron N. Sievers, Jean-Pierre Thorn, Marc Scialom, L'Abominable, Bruno Muel, Renaud Victor… A paraître, Jocelyne Saab, en 2021.

La subtile mémoire des humains du rivage / Olivier Derousseau, Film flamme 2020

La subtile mémoire des humains du rivage
La subtile mémoire des humains du rivage
La subtile mémoire des humains du rivage
La subtile mémoire des humains du rivage
La subtile mémoire des humains du rivage
La subtile mémoire des humains du rivage
Commenter cet article