Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:45
Hôtel du Nord - Récits d'Hospitalité de Christine Breton

Les Récits d'hospitalité de Christine Breton, conservateur honoraire du patrimoine et docteur en histoire, renversent le point de vue sur la ville et prennent pour centre l’ensemble des quartiers septentrionaux de Marseille. Ils viennent de sa longue expérience d'une mission expérimentale créée en 1995 sur le territoire du Grand Projet Urbain où elle a été nommée pour y appliquer les principes européens de patrimoine intégré (coordination et création de réseaux avec la société civile ; recherches et suivi scientifique avec les habitants et les professionnels du patrimoine ; coordination avec l'autorité scientifique, le Conseil de l'Europe et diffusion des textes comme la convention de Faro ; coproduction d'événements et de balades patrimoniales…) La collection, dont le dernier numéro a paru en 2014, laisse la mémoire d’un genre éditorial surprenant, qui s’est ouvert durant trois ans aux engagements intellectuels et économiques. Neuf Récits d’hospitalité, neuf balises dans les quartiers des 15 et 16e arrondissements de Marseille. Là se trament des alternatives historiques, là s’invente la ville, là l’espoir, celui qui traverse le désastre, a une couleur septentrionale.

 

Plusieurs récits sont aujourd'hui épuisés : La Ville perchée et Le Livre du Ruisseau, histoire du ruisseau des Aygalades : vous pouvez les obtenir sous forme numérique (fichier pdf basse définition) en écrivant à editionscommune@free.fr

 

 

N°7 PETITS FRONTS DE GUERRE SOCIALE

Texte : Christine Breton. Artistes invités : Jean-François Neplaz, Ruedi Baur, Stéphanie Nava. Format 15/16 cm, 64 pages, prix 10 €. ISBN : 979-10-91248-04-04

 

Parce qu’ici s’achève le cycle des Récits d’hospitalité, histoire de Marseille vue du nord. Reste à raconter les douze marches mensuelles incorporées à l’année Capitale européenne de la culture Marseille-Provence 2013, passage secret trouvé pour remonter au présent, pour transmettre l’hospitalité reçue et les savoirs accumulés. Faire un livre comme on marche dans un quartier, voici l’enjeu de ce dernier. Parce que vous avez parfois été choqués de m’entendre dire “petits fronts de guerre sociale” pour condenser l’injustice que traversent ainsi marches et hospitalité. Parce qu’un jour de 1940, dans la tradition des opprimés, le philosophe Walter Benjamin est revenu sur la rue de Lyon pour taguer : “Il n’est aucun document de culture qui ne soit aussi document de barbarie”. Ce jour-là, tous les réservoirs de documents, tous les musées, sont d’un coup devenus muets.
 — Fin de l’émission.
 — Apparition de ce qui s’invente ailleurs, de l’autre côté de la ville et de la politique, avec vous qui marchez.

 

 

bandeauN 7site

 

 

N°6 ZONE ARRIÈRE-PORTUAIRE

Texte : Christine Breton. Artiste invitée : Dalila Mahdjoub. Format 15/16 cm, 96 pages, 10 € / ISBN : 979-10-91248-01-3

 

Le sixième point de vue des Récits est tout entier absorbé dans le désastre, la violence d’une disparition : celle du travail. Comme dans les numéros précédents, la recherche des traces de ce grand pan du contrat social fait se rencontrer des récits issus d’alternatives collectives. Des exemples têtus apparaissent dans l’énergie de la vie qui bricole. Des Vivre-Ensemble s’inventent au Désert de la ville. A montrer Marseille depuis son Nord, à regarder la zone arrière-portuaire depuis son confin Sud, les récits finissent par atterrir dans l’Histoire-Monde. Un contexte se crée qui permet à Dalila Mahdjoub de représenter, conserver, transmettre sa mémoire familiale. Et quand le livre se met à tricoter savoirs et transmission vivante, il se pose comme tiers actif. Il suffit de montrer.

 

bandeausiteN-6.jpg

 

rideauPicto.jpg

 

 

N°5 PORTES SUBLIMES ET JARDINS-POÈMES

Texte : Christine Breton. Artiste invité : Akhenaton. Format 15/16 cm, 96 pages, 10 € / ISBN : 979-10-91248-00-6

 

On dit que L’Eliade, monument de poésie baroque, grand poème épique en trois chants a été détruit, en 1684, à la mort de son auteur Pierre de Saint-Louis. Le poète a été ermite dans la grotte du ravin de la Viste. Oublié de l’histoire, il a chanté la tradition du Désert. Avec la Dent du Géant, la Brèche Osseuse, la Laure Palestinienne et l’Oratoire Carme, son chant rejoint le bric-à-brac de disparitions accueillies dans les récits précédents. Poétique et politique, maudite pour le site ou échelle trop vaste pour nos mémoires, la Porte Nord ouvre et ferme l’accès aux savoirs. C’est une entrée de ville de dimension épique.

Un poète marseillais éclaire ce n°5 et l’énigme de L’Eliade. Akhenaton nous permet les sauts de temps, les impertinences créatrices. Avec lui, nous nous précipitons dans les libertés baroques. Avec lui, nous retrouvons le chemin de la mer. Avec lui, les strates mémorielles recueillies pas à pas font scintiller de sens les usages d’aujourd’hui. Historiographie poétique d’un morceau de ville.

 

 

imageN-5blog72dpi.jpg

NoticeBibliotheque2012.jpg

 

N°4 SOUS L'ÉTOILE

Texte : Christine Breton. Artiste invité : Giuseppe Caccavale. Format 15/16 cm, 96 pages, 10 € / ISBN : 978-2-9534899-9-6

 

Depuis notre numéro 1, nous voyons se dessiner, dans la perte, des formes de “marseilles” : cette fois, c’est un oratoire médiéval qui disparaît. Cette petite construction, qui cristallise le temps et l’espace d’une communauté, n’apparaît que dans les textes : a-t-elle seulement existé ? Pourquoi faire construire de telles architectures ? Que se passe-t-il dans l’épaisseur de sept cents ans d’écrits? Peu de sources sûres pourront nous répondre ; en revanche, beaucoup d’hypothèses plausibles surgissent dans le rapport créé entre l’oratoire, signe du sacré, et le territoire du diocèse, étendue politique. Dans ce quatrième opus, l’écriture nous rencontre et nous balançons sans cesse entre la vérité, la fiction (et la vérité de la fiction !) et le mensonge suivi de son cortège de violences.

 

 

ill-etoile.jpg

 

 

 

N°3 : IMAGINE UN DÉSERT !

Texte : Christine Breton. Artiste invitée : Valérie Jouve. Format 15/16 cm, 112 pages, 15 € / ISBN : 978-2-9534899-6-5

 

Quand la ville se développe sur un site qui a été une Solitude, un Désert, réservé au silence et au retrait du monde, les traces de cette confrontation contradictoire vivent dans le repli des mémoires des habitants. Du sommet aux piémonts de l’étoile qui dominent le nord de Marseille, les attitudes de la limite, vécues avant nous dans les Déserts, se transmettent et nous enseignent. Quel goût laissent-elles dans nos contraintes et rêveries urbaines actuelles ? Le troisième récit d’hospitalité se laisse embarquer dans les lointains marseillais et continue d’interroger les modèles importés qui fondent la ville d’aujourd’hui, de Sainte-Marthe à la Galline. Saurons-nous traverser la fureur de la scène et des personnages portés par l’esthétique du Désert ? En réponse à cette question, la photographe Valérie Jouve nous entraîne dans la plaine de Jéricho…

 

 

05570-7019WEB

 

[7019] Béthanie, vue générale de l'Est/SudEst © Ecole Biblique et Archéologique de Jérusalem

 

image-005WEB.jpg

Sans titre © Valérie Jouve

 

 

N°SPÉCIAL JOURNÉES DU PATRIMOINE 2011 : LE LIVRE DU RUISSEAU 

Texte : Christine Breton/Philippe Mioche/Arnavant. Illustrations : Archives Départementales des Bouches-du-Rhône. Format 15/16 cm, 64 pages, 10 € / épuisé, version pdf gratuite sur demande

 

Il ne s’agit pas d’une simple zone d’activités avec des entreprises de services ; l’industrie y est encore présente par sa production mais aussi par ses traces historiques et archéologiques. On y trouve un lycée, un centre de formation, des CAT, une caserne de pompiers, un couvent, des cités ou encore des maisons construites en aluminium… La nature y a encore ses droits avec le parc Billoux, des jardins ouvriers ou ce ruisseau et sa cascade presque oubliée. […] Le groupement d’entrepreneurs d’Arnavant a demandé à Christine Breton, conservatrice du patrimoine, de dresser un portrait de ce territoire. Notre groupement soutient toutes les actions qui le valorisent : ce livre en est l’illustration et nous sommes heureux de l’offrir à celles et ceux qui prendront le temps d’y marcher lors des Journées Européennes du Patrimoine 2011.
Christophe Dewavrin, Vice-président d’Arnavant et pilote de la Commission culture.

 

  Rocca-Tassy.jpg

[Delta 11328], Dessin de J. Rozan, 1931, pour l'Usine Rocca-Tassy-de Roux © Archives départementales

 

 

N°SPÉCIAL FAUX-BOURGS 

Texte : Christine Breton. Artiste invitée : Yohanne Lamoulère. 23 cartes postales, format 15/16 cm, 10 €

 

Ici en jouant sur les mots, c’est la chambre, l’appareil de la photographie, qui accueille dans ce numéro spécial, publié lors des Journées Européennes du Patrimoine 2011. Son récit est visuel, il renoue avec la tradition marseillaise. En 1891, Dominique Piazza, né au quartier des Carmes, édite une série de cartes postales avec photographies intitulée "Souvenir de Marseille". La photographie monumentalise le souvenir — à l’inverse, Yohanne Lamoulère réinterroge le souvenir monumental. Elle revient à la phrase du poète : "Le monument de Marseille, c’est son peuple» et invite à une écriture de voisinage.


yohanneweb.jpg

 

© Yohanne Lamoulère/Transit. Ci-dessous, l'une des premières cartes postales de Dominique Piazza (Merci encore aux Archives départementales !)

 

AD13_6Fi_10766_0001.jpg

 

 

N°2 : LA VILLE PERCHÉE 

Textes : Christine Breton. Artiste invitée : Martine Derain, avec Zohra Adda Attou. Format 15/16 cm, 96 pages, 10 € / épuisé, version pdf gratuite sur demande

 

Dans ce numéro 2, après les tunnels et les fonds du ravin de la Viste, l’histoire se poursuit, plus noire, même si elle prend appui sur les hauteurs de la ville perchée. Lentement, se dévoile une autre urbanité…

 

guerriers.jpg


 

N°1 : AU RAVIN DE LA VISTE

Retirage avec traduction anglaise disponible, janvier 2013 

Texte : Christine Breton. Artiste invité : Hervé Paraponaris. Format 15/16 cm, 64 pages, 12 €/réédition / ISBN 979-10-91248-02-0.  

 

Au lieu d’un lieu, un gouffre. Un bruit sans fond, sans forme. Le rythme cocaïné de l’autoroute sans cesse, sans trêve. Cœur emballé, frottement sans fin de l’épiderme rocheux. Il ne peut en jaillir qu’une étrangeté. Disparition des subtilités, de la tradition, des continuités. Rabotage des falaises abruptes, des silences, abris, désirs. Ratissage des siècles et du lieu.
— Reste l’os…

 

PanoLypskysmall

Montleiric et La Viste © Florence Lipsky

 

intérieurchapelleSansCB

 

La grotte © Abraham Poincheval

 

+ Economie Les numéros 1 et 2 ont été financés par les ventes seules. L’Association Arnavant, la Cité des Arts de la Rue, la Mairie du 15/16, le CAES du CNRS-Université de Provence, Marseille Provence 2013, Attac ont apporté leur soutien par l’achat de dix exemplaires au moins des premiers numéros. À partir du numéro 3, Les Récits sont publiés avec l’aide du Conseil général des Bouches-du-Rhône, de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la Ville de Marseille, de la DRAC PACA et la DRJSCS PACA dans le cadre du programme  Identités, Parcours & mémoire.

Hôtel du Nord - Récits d'Hospitalité de Christine Breton

Partager cet article

Repost 0
Published by editionscommune - dans publication
commenter cet article

commentaires